Passer au contenu

NOTUS energy et l'administration régionale de l'État d'Odessa en Ukraine signent une déclaration pour la construction de trois parcs éoliens

Le groupe NOTUS energy basé à Potsdam et les représentants de l'administration régionale d'Odessa ont signé un "protocole d'accord" pour le développement de trois parcs éoliens le 4 mars 2020.

Ainsi, NOTUS energy et les responsables sur place ont franchi une nouvelle étape vers la construction des champs d'énergie éolienne prévus. "Nous sommes très heureux de la bonne coopération avec les représentants de l'administration régionale d'Odessa et des communautés locales", déclare Hannes Otto, signataire autorisé de NOTUS energy. Maksym Kutsyy a signé l'accord au nom de l'administration. Kutsyy est le gouverneur de la région nommé par le président Volodymyr Selenskyj.

La déclaration commune vise également à continuer à assurer "une coopération confiante dans un esprit de partenariat" dans l'expansion de "l'énergie verte" autour d'Odessa. À cette fin, des échanges réguliers entre l'administration régionale et NOTUS énergie sont prévus au cours des prochaines phases de planification et de construction.

Mise en service prévue pour 2022

NOTUS energy a acquis les droits de construction des parcs éoliens en avril 2019 et est responsable du financement structuré, de la planification technique, de la construction et de l'exploitation des turbines.

Les projets sont situés dans le district d'Ovidiopol, à environ 30 kilomètres à l'ouest de la métropole ukrainienne de la mer Noire. Les trois parcs éoliens doivent être construits près de la municipalité de Libental (environ 120 mégawatts) et à la périphérie des villages de Roksolany et Ovidiopol (environ 180 mégawatts).

Actuellement, une cinquantaine d'éoliennes à haut rendement, d'une hauteur totale pouvant atteindre 250 mètres, sont prévues.

Dans l'intervalle, NOTUS energy a commencé les travaux préliminaires. "Nous sommes convaincus que le gouvernement central de Kiev mettra fin très rapidement aux discussions actuelles sur le montant et la durée des tarifs de rémunération, avec un résultat positif pour le secteur des énergies renouvelables. Nous voulons poser les premières bases avant la fin de cette année", explique Hannes Otto. La mise en service est prévue pour 2022.

Image